GERMAIN

 
    

   

 

                        G entiment tu m'as prise par la main sans effort
 

                        E t tu m'as emmenée tout au bord de la grève
 

                        R edessiner l'amour comme on fait dans un rêve
 

                        M esurer nos désirs et certes ils étaient forts

                        A lors nous nous aimâmes jusqu'au bout de la nuit
 

                        I ncendiant mon esprit - c'est une métaphore -
 

                        N aviguant sur  la vague où s'écume l'ennui


 

                

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes