GREGOIRE

 

 

                              G régaire la foule des femmes pressées autour de toi

                              R espirant ton parfum aux effluves subtils

                              E spérant sans le dire de dormir sous ton toit

                              G risées par tes paroles et par tes yeux fertiles

                              O u je m'assemble à elles, belle à tondre brebis

                               I nsouciante et frivole ou bien je me distingue

                              R efusant et le rôle et le jeu et l'habit

                              E n attendant que las, de moi, tu finisses dingue!

     

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes