IGOR

 
    

   

                         I l faudrait te dresser un monument
 

                        G loser ne sert à rien, tu es mon double
 

                        O u mieux encore mon estimable amant
 

                        R ien n'est plus délicieux que tes yeux qui me troublent


 


 

 

                 

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes