MADELEINE

 
    

   

 

                            M aîtresse

                            A ux caresses

                            D 'une tendresse

                            E xquise et j’en laisse

                            L a nuit quand tu me presses

                            E puisé quand je ne  cesse

                            I vre de t'aimer  cette ivresse

                           N 'est que le goût de ma faiblesse

                           E t mon penchant profond pour ta jeunesse


 

                

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes