MARTHE

 

 

 

 

 

 

                                                                                  

M auve le fond de tes prunelles

 

A vec quelques reflets d’or

 

R ouges tes lèvres si belles

 

T oujours à baiser encore

 

H armonieux tes seins ton corps

 

E t mon désir éternel !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

                                                  retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes