MARTINIEN

 
    

   

 

   


 

                                M ême si attirée par ton corps magnifique
 

                                A u matin de l'amour quand nous ne sommes qu'un
 

                               R este en moi l'impression sublime et maléfique
 

                               T rès pregnante et fugace de nos jeux trop coquins
 

                               I magine des ciels d'orages et de tropiques
 

                               N ous ne serions que deux sur la plage et la mer

                               I nonderait nos corps de ses vagues exotiques
 

                               E t lècherait nos peaux d'écumes éphémères
 

                               N ous ne sommes qu'un jeu, un jeu thème érotique


 

                

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes