NINA

                          N ul n’est censé ignorer la beauté

 

                           I l n’est pas d’autre loi, elle nous régit

 

                          N ous les poètes épris d’éternité

 

                          A cceptons ses mystères et sa magie

 

     

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes