PAULINE

 

 

 

 

 

 

                                                                                  

                  P longer dans tes yeux d’encre pour ancrer ta beauté
 
                       
                 A u fond de ma mémoire comme une autre merveille,
 
 
                 U n parfum d’infini, un goût d’éternité,
 
 
                 L e fulgurant désir d’amour qui me balaye.
 
 
                 I ntangible alchimie des ondes en liberté,
 
 
                 N uées de phéromones que le hasard éveille
 
 
                 E n tressant des volutes de tendres voluptés!
 

 

 

 

 

 

 

 


 

                                          retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes