QUENTIN

     

                 Q ue de culs que de queues que de questions stupides

                 U n énorme appétit de compléter mon ventre

                 E t combien de coïts trop souvent insipides

                 N e comblant que l'ego, oui mais toi quand tu entres

                 T out dressé dans mon corps tout devient inédit

                  I l n'est plus que plaisir quand tu prends intrépide

                 N 'en déplaise aux codes, tous mes sens interdits

                

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes