YAHUI

 
    

   

 

                        Y penser me procure tant de tendres frissons

                        A imer est un pays t’aimer est un empire

                        H armonieux où les cœurs battent à l’unisson

                        U nis comme nos corps que le désir inspire

                         I lluminant mes jours et mes vers polissons

  


 


 

 

                 

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes