YSMA

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           Y peut-on quelque chose ? C’est le destin sans doute

 

 

                                                                           S ouverain de nos jeux, au jeu providentiel !

 

                   M ourant de faim de toi, assoiffé sur ta route

 

                            A  ta source d’amour, je veux boire l’Essentiel!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 retour à l'accueil                         retour à la liste des poèmes